Friday, February 6, 2015

Top 10 des amplis de moins de 10 watts

Oui, je sais, les top 10 c'est à la mode sur tous les blogs en ce moment, et on en voit autant défiler sur facebook que de pétitions contre le gluten. Mais l'idée de ce classement m'est venu en voyant passer un groupe sur les amplis de 10 watts et moins : https://www.facebook.com/groups/341104492764486/
Je serais un peu extrême (mais si je l'étais ça se saurait), j'irais jusqu'à dire que les amplis de petite puissance sont les seuls qui méritent encore d'exister à l'heure actuelle. Avec l'avancée technologique des sonos actuelles, un micro devant un ampli 1 watt suffit largement pour inonder un stade de 80 000 personnes. Et pour jouer à la maison c'est évidemment mieux que tout, en studio ça fait systématiquement la blague... Bref la seule raison d'investir dans un 30 watts ou plus c'est que l'on joue dans une grande salle sans sono ou que l'on ne joue qu'en son clair. Ne faisait partie d'aucune de ces deux catégories, je vous propose donc mon classement purement subjectif des 10 meilleurs amplis de moins de 10 watts. Bien sûr il en manque plein (et tout particulièrement votre préféré bien entendu), bien sûr ça n'est que mon avis, et bien sûr vous n'avez plus qu'à rajouter les vôtres dans les commentaires.

10 - Marshall MS-2
Et là vous vous dîtes que je me fous de vous... mais en fait non. Pour commencer, ce 2 watts à pile a un look à croquer, et le look d'un ampli est loin d'être négligeable. Mais pour ne rien gâcher son tout petit haut parleur donne un son très particulier, ultra criard mais avec cette résonance intéressante du plastique. J'ai fait des prises pour l'album de J. Merrick avec un SM57 contre mon MS-2 et le résultat était bluffant, plus chaud que pas mal d'amplis à lampes. Ne jugez jamais un ampli tant que vous ne l'avez pas entendu avec un micro devant !

09 - Blackstar HT-1R
Là où la plupart des marques sortent des 5 watts sous prétexte que c'était le minimum des petits amplis historiques, Blackstar a osé aller plus loin que tout le monde en proposant une série de combos et têtes à lampe d'une puissance de 1 watt ! Le headroom est donc ridicule, mais pour un beau son crunch et saturé à la maison sans avoir à sortir sa pédale à chaque fois que l'on joue, c'est radical.

08 - Laney Lionheart L5
Encore une marque britannique, et l'idée de génie qu'a eu Laney avec ce Lionheart L5 (en plus du tolex bleu qui est en soi une idée brillante) c'est de sortie un 5 watts avec un haut parleur de 12 pouces. Les amateurs de petites puissances ne sont donc plus obligés de faire avec le côté crincrin d'un 8 ou 10 pouces, et ça change tout.

07 - Tone King Falcon
Ce Falcon a failli être exclu du classement puisqu'il fait 12 watts, mais avec son atténuateur de puissance intégré il rentre quand même dans la catégorie des petits amplis parfaits pour la maison et le studio. Il fait très bien le gros son chaud qui s'écrase, mais n'est pas mieux placé dans ce classement en raison de ses trop nombreux réglages (4 boutons et 2 entrées, ça ne va pas la tête ?).

06 - Vox AC-4 
Et là en bon snob je veux bien sûr parler d'un modèle d'époque, les récents sont un peu trop criards à mon goût. J'ai eu la chance de jouer sur un AC-4 des années 60 et ce côté tranchant, brillant et solide à la fois est particulièrement addictif. Et puis vu la puissance ridicule d'un AC-15 ou AC-30, l'AC-4 est le meilleur moyen d'accéder au son Vox sans se faire saigner les tympans.

05 - Marshall JTM-1H
Pour fêter ses 50 ans en 2012, Marshall a sorti un série de 5 amplis (combos et têtes) inspirés des 5 décennies sonores de la marque, en version 1 watt à lampes à chaque fois. Bien entendu, c'est le premier de la série qui m'a tapé dans l’œil (l'oreille ?) et que j'aurais bien aimé ajouter à mon arsenal. Contrairement à ce que beaucoup d'autres amplis promettent, le JTM-1H parvient vraiment à sonner comme un plexi à un volume supportable. Quel dommage qu'il ne soit pas devenu un modèle permanent de Marshall...

04 - Fender Champ blackface 
Quand je parle de Champ blackface, je pense en fait à un exemplaire en particulier, celui qui dort au Studio de la Frette, à la Frette sur Seine.  J'ai fait plusieurs sessions là-bas avec Arno Santamaria, et à chaque fois j'ai eu exactement ce que je cherchais avec cette superbe petite boîte : un beau son clair qui commence à cruncher quand on lui rentre un peu fort dans les dents. Dommage que Fender ne propose pas de Champ blackface dans sa gamme de rééditions vintage. Le Princeton 65 c'est une super idée mais c'est quand même déjà un peu fort.

03 - Swart Space Tone
L'ampli boutique de petite puissance qui défonce tout... J'ai longtemps bavé sur le Swart, et d'ailleurs je bave encore. Sur une base de Fender tweed, le Space Tone développe 5 watts avec une ampleur et une réactivité dynamique à tomber par terre. Il a été conçu pour le studio, mais j'ai eu l'occasion d'en entendre un sur scène et personne n'aurait eu l'idée d'aller chercher un stack pour le remplacer.

02 - Fender Champ '57
Le patron, celui à l'aune duquel tous les autres seront jugés... Le Champ Fender version tweed, celui que l'on entend sur d'innombrables albums dans tous les styles. Crémeux, rauque, tranchant et gras à la fois, le Champ est bien plus que le simple ampli pour apprenti guitariste qu'il était censé être à sa sortie. Il y a quelques années, Fender avait sorti une réédition du modèle de 57 que j'avais testée pour Guitar Part. J'ai été très déçu lorsqu'ils se sont souvenus que l'ampli était encore chez moi, et encore plus déçu lorsque j'ai réalisé que le modèle avait disparu du catalogue. Il y a bien le Vibroverb signature Clapton qui existe à l'heure actuelle dans le même registre, mais je n'ai aucune envie d'avoir la signature de Clapton sur mon Champ.

01 - Pignose
ça n'aurait sans doute pas été le numéro 1 pour tout le monde, mais cette petite boîte représente pour moi le top absolu de l'ampli de petite puissance. Le 7-100 a été introduit en 1973 et son design n'a pas bougé depuis. 5 watts, 6 piles LR6, un bouton de volume qui sert aussi de mise en marche, et c'est parti ! Pour un 5 watts à transistors, le Pignose est assez puissant (au point de pouvoir se battre contre un batteur un peu délicat) et surtout il sonne avec un crunch inimitable. Le côté transistor, en plus de permettre la portabilité, ajoute une immédiateté de l'attaque hyper agréable à jouer. Mon premier Pignose était le modèle brun original, et il a énormément vécu. C'est l'ampli qui m'accompagnait lorsque j'allais jammer sur les quais de la Seine avec le Gringo (qui a un Pignose assorti pour son harmonica), et il a servi d'ampli de base pour les sessions de l'album de Testosterone, en stéréo avec un Marshall JMP 100 watts de 1980. Il a fini par déconner et je l'ai donc remplacé par la version tweed qui est encore à l'heure actuelle l'ampli que je sors à chaque fois que je veux jouer amplifié à la maison (ce qui n'arrive pas si souvent mais quand même des fois j'ai envie d'écouter mes pédales). D'ailleurs, j'enregistre mon deuxième album en trio dans une semaine et il est fort probable que le Pignose soit un de mes deux amplis de base...

5 comments:

  1. Et bien pour un pour fois voilà un top 10 sympa, j'aime beaucoup le Champ 57, mais j'ai craqué sur le Ibanez TSA5TVR, qui en plus d'avoir un look génial, fait bien le job. Par contre je me dégoterai bien un Piano se pour les vacances...

    ReplyDelete
  2. Excellent ton article mon Julien !

    En plus je suis forcément d'accord sur au moins les 2 amplis de ta liste que j'ai : le MS-2 que j'utilise sans arrêt pour aller jouer au bois tranquille et le Blackface que tu as eu l'occasion de tester chez moi.

    Pour le Swart j'ai eu l'occasion de l'entendre jouer par notre ami commun Eric Sauviat à Issoudun, ça sonne de la mort qui tue.

    Y'a juste à regarder ce que ça donne en concert dans ces quelques extraits que j'ai filmé à Issoudun : https://www.youtube.com/watch?v=Kx30gp89Wsw

    ReplyDelete
  3. Un exemple pour la jeunesse!
    J'ai un petit ampli et j'en suis fier!
    Ce n'est pas mon cas, j'ai encore honte de dire que je joue sur un JCM1, je n'ose pas affronter le regard réprobateur des autres (surtout les vendeurs) et quand parfois j'assume, je cache encore le fait que souvent j'appuis sur le petit bouton qui le fait passer à 0.1W, car comme le veut l'expression populaire : "ça fait cher du watt!"

    ReplyDelete
    Replies
    1. En même temps la plupart du temps les vendeurs ont un JCM800 mais jouent sur leur POD !

      Delete
  4. J'ai un swart Space tone et c'est tellement bien conçu que ça cogne sévère. Chez moi c'est le couteau sous la gorge que je suis contraint de l'atténuer (ça change tout quand le hp est poussé ) mais c'est ça ou la guerre civile.

    ReplyDelete