Thursday, October 8, 2015

The Morning After The New Morning

Comme vous pouvez le voir sur cette excellente photo de Olivier Gestin, j'ai passé une très bonne soirée hier sur la scène du New Morning. Mais comme toujours, un concert comme ça est l'occasion de tester son matos dans les conditions les plus cruelles possibles. L'ampli était un Twin à la con qui fait partie du backline de la salle (une version avec deux canaux switchables, une vraie absurdité !), et mon pedalboard m'a parfaitement satisfait, avec mention spéciale à l'overdrive Anasounds Savage qui me sert de base sur n'importe quel ampli, et à chaque fois ça marche !
Mais ça se complique lorsqu'on passe aux guitares... J'adore ma Collings 290 DCS et elle me va parfaitement pour la plupart des morceaux, mais les trois titres composés et enregistrés avec la Gretsch Tennessean de 67 ne fonctionnent qu'avec elle. Problème : cette Gretsch est parfaitement capricieuse, et dès que j'attaque un peu fort les cordes se barrent du chevalet. Sans parler de la jouabilité assez complexe...
J'ai donc réfléchi à plusieurs solutions, et me suis dit que ça serait génial de pouvoir n'utiliser qu'une seule guitare et de regrouper les qualités des deux en une seule. Vieux fantasme dont je sais pertinemment qu'il ne sera jamais atteint mais ça n'empêche pas d'essayer... Première solution : rajouter un Bigsby B5 sur la Collings ! La modif n'est pas énorme mais j'ai un peu peur de perdre ce qui fait la magie de cet instrument en changeant le wraparound. J'ai gardé le même tirant de corde d'origine, ça vous dit bien à quel point je l'aime comme elle est... Deuxième solution : changer le chevalet de la Gretsch. Sans doute une bonne solution à court terme pour éviter les galères, mais ça ne fera pas de la Gretsch une guitare plus maniable, ou même simplement capable de s'adapter à tout ce dont la Collings est capable.
 Je ne veux même pas y penser, mais Collings a justement sorti son modèle inspiré de la Tennessean il y a peu, la Statesman. Bien entendu elle est sublime (surtout dans cette finition Jet Black), elle doit sonner d'enfer, se jouer comme un rêve (c'est une Collings), et ils sont bien sûr capables de la faire en version un micro. Bien sûr je n'ai pas du tout les moyens, et je me dis que malgré tout j'aime la Gretsch parce qu'elle a une personnalité très différente de la Collings, et c'est justement pour ça qu'elle m'a inspiré des morceaux différents. Et puis son look pourri est quand même magnifique...
Vous avez un avis là-dessus ? Aidez-moi !

16 comments:

  1. C'est vachement personnel le feeling avec un instrument, quel qu’il soit, et faire une modif pareil (même si pas énorme en soit) sur ta Collings modifiera forcément ce son que tu aimes tant... Et en plus si tu veux faire machine arrière ça laissera des traces ou alors te faudra envisager ponçage, bouchage, peinture, vernis.... perso je prendrais même pas le risque!! Mais bon tu avais déjà pensé à tout ça ;)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Tu as tellement raison que c'est énervant.

      Delete
    2. This comment has been removed by the author.

      Delete
  2. Changer de chevalet n'est pas compliqué, mais en quoi la Gretsch n'est pas maniable pour toi ? le manche , le corps..
    Hier tu l'a fait tombé pour que la décision soit prise?

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'est une question de frettage bouffé surtout...

      Delete
  3. Replies
    1. Les mécaniques vont bien c'est pas la question malheureusement...

      Delete
  4. J'ai une télécaster que je dois aimer autant que tu aimes ta collings. J'ai longtemps réfléchi puis j'ai décidé (malgré mes doutes) à rajouter un bigsby b5 dessus ... Je l'adore encore plus maintenant !! Si tu veux tester un bigsby b5 tu peux mettre un vibramate v5 comme ça tu peux revenir en arrière à tout moment :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oui sauf que le Vibramate c'est fait pour les tune o matic... avec un wraparound ya quand même des trucs à faire en plus !

      Delete
  5. Je pense qu'il ne faut rien changer, tes deux grattes (pour les avoir jouées) sont terribles en l'état et ont toutes les deux une forte personnalité qui te convient parfaitement.

    Le plus compliqué est donc de faire avec le caractère capricieux de ta fantastique Gretsch !

    Et le jours ou t'en as les moyens t'achètes cette Statesman !

    ReplyDelete
    Replies
    1. ça serait peut etre l'occasion de travailler un jeu en souplesse pour ta Grestch ?

      Delete
    2. Je ne vois qu'une Line 6 Variax passée au "relic" bien sur...
      Dans ton idée de quadrature du cercle vicieux, comment remplaceras-tu le look des guitares attendant leur tour sur le stand? T'as pensé à ça?

      Delete
    3. Facile, on les intègre au décor en carton !

      Delete
  6. Bonjour Julien,
    Changer le bigsby (pour ajouter un rouleau) et le chevalet (pour avoir plein de zoulies roulettes avec un "roul-O-matic") pour le coup, ça va rouler ! Mais comme tu le redoutes ça va effectivement alourdir sérieusement la Gretsch et surtout ça va la défigurer.
    Alors que... peut-être.... qu'en travaillant finement sur la profondeur des sillons du chevalet et sur le diamètre du rouleau du Bigsby tu pourrais trouver un compromis acceptable pour le jeu et surtout qui respecte la guitare.
    Pour tout ça, forcément : direction luthier.
    Si tu es en IdF, il y a Morgan Briant à Gennevilliers, un spécialiste de la guitare à chevalet mobile (il s'est occupé de ma belle et j'ai été vraiment enchanté de son approche et de son travail et en plus il est sympa)
    Olivier
    (P.S. : puisque l'occasion m'est donnée : je te remercie pour ton boulot sur IMS)

    ReplyDelete