Monday, June 16, 2014

Fantasme 150 - Fender Esquire Custom Shop 1959

Pour le 150ème fantasme il me fallait quelque chose de spécial... Une Gretsch trois manches dont deux fretless ? Un prototype de Les Paul sunburst daté de 1955 ? Un Dumble en parfait état avec mon nom dessus ? Mieux : l'essence-même de la guitare électrique. En 2006, je travaillais au magasin Guitare Village en parallèle de la fin de mes études (je pense raisonnablement pouvoir me vanter d'être le seul mec au monde à avoir été diplômé de sciences po tout en vendant des Fender trois jours par semaine...). Laurent, le patron du magasin, m'a emmené au salon Musikmesse de Francfort, mon tout premier ! Moi qui n'avait connu que les salons parisiens, j'ai eu comme un choc, surtout face au mur de Custom Shop, dont l'Esquire Jeff Beck que j'avais énormément regardée dans le catalogue Fender de l'époque. Laurent avait déjà pris sa décision avant de venir : il allait devenir distributeur Fender Custom Shop. Il a toujours été fan de la marque, et c'était la prochaine étape logique (la suite lui a d'ailleurs donné amplement raison). Nous nous sommes posés au stand Fender, et il a donc commandé les premiers modèles pour ouvrir son compte. Noyé que j'étais dans les guitares de toutes part, je n'ai pas vraiment fait attention.
Et puis quelques mois plus tard, j'appelle Laurent le matin pour le prévenir du fait que j'aurais un peu de retard au magasin (une panne de réveil, je n'ai jamais été coutumier du fait mais on a tous connu ça), et il me répond "ramène ton cul, ya les Custom Shop qui sont arrivées !".
Je ramène donc mon cul, et là je tombe en arrêt devant les deux étuis ouverts dans l'arrière-boutique... Les deux premières Custom Shop a être arrivées chez Guitare Village étaient une Strat 1966 verte (que le destin a d'ailleurs ramené à la maison puisqu'elle est désormais en vente d'occasion là-bas : http://www.guitare-village.com/occasion/rock/rock_1651.php) et une Esquire 1959 noire à touche érable (en 1959 il y a eu touche érable et touche palissandre, d'où ma précision)... Je me foutais des strats à l'époque (ça n'a pas tant changé que ça d'ailleurs), mais l'idée d'une Telecaster sans cet ennuyeux micro grave moche et sonorement pâlot m'excitait énormément. J'ai pris l'Esquire en main, j'ai gratté deux accords dessus et... j'ai su. Le soir-même, je répétais avec mon groupe de l'époque, Testosterone (avec Elvis à la batterie, avec qui je joue encore tout le temps huit ans plus tard...), dans la salle des amplis du magasin (qui était alors une salle de jam non officielle). J'ai donc pris l'Esquire pour cette répète, et le verdict fut sans appel. Après des mois de Gibson SG, j'avais enfin trouvé mon âme sœur guitaristique.
Restait le délicat problème des sous : jusque là, je n'avais jamais dépensé de grosse somme pour une guitare. J'ai donc eu la moitié de mon salaire habituel pendant six mois (ce qui représentait une très belle réduction par rapport au prix annoncé), et la belle a fini par être mienne. Depuis, d'autres l'ont remplacée sur scène comme en studio (ma Richmond Dorchester, puis ma Collings 290DCS), mais elle n'est jamais loin, et elle sera la dernière, celle dont je ne me séparerai pas. Elle a ce don très rare de me rappeler à quel point elle est fantastique à chaque fois que je la joue : ça ne rate jamais. ça peut paraître paradoxal, mais on peut fantasmer sur une guitare que l'on possède déjà. C'est mon cas.

4 comments:

  1. C'est beau ce que tu écris!
    On cherche tous l'amour! Faut -il le super vibrato, les push, les pull, les belles tables en érables flammées comme les meubles de grand mamans ou comme dans les Rolls (j'ai jamais compris le délire du bois dans l'intérieur de bagnoles, bon, bref, passons!), qu'un robot te règle au poile de cul ton manche et tes frettes, que ta gratte s'accorde en drop D par la pression d'un switch etc...
    NON, NON, mille fois NON! Seul LE SON compte jeune padawan.

    Tu as trouvé l'amour (bon tu es un peu polygame), soyez heureux et faite plein de jolie mélodie ensemble!

    Je cherche encore le mien.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bonne quête à toi, c'est au moins aussi fun ;)

      Delete
  2. Argggg ! Magnifique ! Bel hommage !

    ReplyDelete