Tuesday, February 9, 2016

Chronique d'album - Roky Erickson

Tout a commencé par la reprise de "If You Have Ghosts" par Ghost sur leur EP de reprises du presque même nom (If You Have Ghost), produit par Dave Grohl. En dehors du fait que ce titre m'a rendu à tout jamais fan de Ghost (ce que Meliora n'a fait que confirmer et renforcer, mais c'est une autre histoire), j'ai été particulièrement touché par cette très belle chanson qui aborde le sujet de la solitude sous un angle original. Mais j'ai lu les crédits un peu vite, et en voyant Roky Erickson dont je n'avais pas entendu parler, j'ai pensé au bluesman Craig Erikson et je me suis dit que quand même il savait écrire, mais sans y penser bien longtemps.
Et puis il y a eu la série Sonic Highways de Dave Grohl, dans laquelle il explore l'histoire musicale de huit villes américaines et en profite pour enregistrer un album parfaitement moyen des Foo Fighters. Dans l'épisode sur Austin, il parle de l'histoire de Roky Erickson, ce chanteur torturé par la schizophrénie qui a connu un destin à la Syd Barrett. D'ailleurs son Pink Floyd à lui, c'était les 13th Floor Elevators, un groupe psychédélique avec une gourde électrique (sic) que j'adorais déjà sans avoir fait le rapprochement, et dont Billy Gibbons dit qu'il s'agit de sa plus grande inspiration. Grohl fait une interview avec ce qu'il reste d'Erickson, et d'un coup on entend une de ses chansons en solo, "Two Headed Dog". Et là je bloque complètement : qu'est-ce que c'est que cette voix à tomber par terre ? Je pense même à Bon Scott himself, un vocaliste qui est pourtant intouchable dans mon panthéon personnel.
Je cherche la chanson sur Spotify histoire de la faire tourner en boucle, et là je réalise que l'originale de "If You Have Ghosts" est tirée du même album, The Evil One. Je me le mets en entier, et c'est le choc. Mazette, quel album ! Sorti en 1981 en tant qu'album de Roky Erickson And The Aliens, il a été produit par Stu Cook, le bassiste de Creedence Clearwater Revival, comme si j'avais besoin d'une connexion supplémentaire pour me convaincre d'à quel point Erikson est en réalité un incontournable. La voix d'Erickson y brille de bout en bout bien sûr, avec ce grain rocailleux et arraché qui n'appartient qu'à lui, mais les chansons sont toutes excellentes, de la pseudo bande originale de film d'horreur de série B ("Night Of The Vampire") au doo-wop ("I Walked With A Zombie") en passant par le rock de base toujours bien senti ("Don't Shake Me Lucifer"). Et puis au milieu de tout ça il y a "White Faces", son plus beau titre à mon humble avis, avec ce riff mélodique de guitare qui hante le refrain. La guitare justement, est l’œuvre de Duane Aslaksen (et Erickson tient les rythmiques), et même si certains sons datent un peu (et à la rigueur le chorus fait même partie du charme de la prod) sa contribution est sans faute, toujours à propos et atteint même des sommets comme dans le solo de "Two Headed Dog", un modèle de concision et d'à-propos que je me suis empressé de repiquer.
D'ailleurs je n'ai rien trouvé sur Aslaksen, et à ma connaissance il n'a rien fait d'autre. Si vous avez une info quelconque je suis preneur... En attendant il me reste trois autres albums d'Erickson à explorer, en espérant qu'ils tutoient la perfection de ce Evil One. Et pour ceux qui souhaitent se lancer, la maison de disque Light In The Attic a fait une très belle réédition en vinyle, avec livret bien fourni. Avis aux amateurs !

6 comments:

  1. C'est bien ce mec qui laisse entendre à demi mot qu'il s'est baladé avec un zombie (hier soir)?

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'est absolument lui ! Il l'assume même carrément !

      Delete
  2. Oui oui:) , ou qu'il s'est baladé au kremlin avec un chien à 2 têtes.

    A lire sur Erickson son portrait dans l'excellent Dark stuff (l'envers du rock en vf) du non moins excellent Nick kent, journaliste gonzo formé à l'école Lester bangs.
    On y trouve aussi Neil young, brian wilson, les stone, morrisey, cobain, iggy pop, syd barrett et moult autres. Malheureusement difficile à trouver... J'espère une prochaine réédition (et pas chez camion blanc..:p !)

    ReplyDelete
  3. j'avais beaucoup aimé son album avec overkill river dans lequel il y a cette géniale chanson :
    https://www.youtube.com/watch?v=_c7Y1McdyaM

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oui elle est magnifique, surtout cette performance dans le documentaire...

      Delete